Spiritual State - Nujabes - 2011

Date de publication : 23/06/2012   /   Style Musical : Hip/Hop   /  Sortie le : 03/12/2011

Nujabes, DJ japonais, très peu connu dans l’hexagone, est un artiste reconnu au pays du soleil levant. Décédé en 2010, sans la gloire méritée, son premier album posthume, Spiritual State, arrive comme une conclusion aux deux premiers opus. Cet artiste à l’univers particulier, mêle habilement dans son premier album, Metaphorical Music, hip/hop et influence un peu plus nippones. Dans son deuxième disque, Modal Soul,  Nujabes exploitait plus l’électro, montrant ainsi ses qualités musicales et de mixages. Spiritual State semble une véritable conclusion de l’œuvre de cet artiste essayant de montrer toutes les facettes de Nujabes, tantôt Hip/Hop, électro voir même expérimental. Le nippon est en effet un compositeur qui aura pris beaucoup de plaisir à introduire des instruments inattendus dans sa musique et son œuvre. L'autre particularité de Nujabes, se trouve dans ses pochettes d’albums toutes aussi particulières les unes que les autres. Une seule chose sûre, c’est que ce style graphique très accrocheur attire l’œil et donne envie à l’auditeur d’en découvrir plus sur le disque se trouvant à l’intérieur. Spiritual State est donc un opus très attendu par tous les fans de découverte au niveau Hip/Hop. Alors ce troisième disque de Nujabes vaut-il le détour ?


Réponse dans cette critique

Une ambiance sonore marquante

Un CD long d’une heure. Dans la musique d’aujourd’hui, cet exploit est déjà à applaudir, mais reste à savoir si ces quatorze titres sont de qualité. Indéniablement la réponse est oui. Avec Spiritual State, nous avons devant nous un opus d’excellente qualité. La patte Nujabes est très rapidement trouvée ici. Commençons directement par une des très grandes partie de cet album : Les instruments. En écoutant ces quatorze pistes, il est impossible de lister le nombre d’instruments utilisés par le compositeur japonais. Entre le piano, la guitare acoustique, la basse, la flûte, le saxophone … tous ces instruments sont utilisés avec brio créant une véritable ambiance autour de l’élément essentiel de Spiritual State : Les percussions. En effet, cet album se voit classifié dans le Hip/Hop, alors qu’en écoutant une seule fois, très peu de morceaux sont dans ce style musical. Mais écoutez d’une oreille très pointilleuse les morceaux et vous verrez que ce qui fait le style de cet album se sont les percussions toutes différentes de morceaux en morceaux. Dès le deuxième morceau de l’album, on peut admirer cette création à la batterie n’utilisant que les cymbales et le gros toms. Le hip/hop est dominant, mais il se voit porté par une ambiance très relaxante, qui détend l’atmosphère. L’auditeur ne va jamais être agressé par un son trop fort, un son inaudible ou même un son totalement déplaisant et n’ayant rien à faire dans le morceau. Tout au long de Spiritual State, on se délecte d’un style tellement à part et intéressant que l’on se laisse porter par les sons rappelant plus ou moins les films d’animations japonais. La force de cet album est surement dans cette multitude de styles présents, mais restant tout de même cohérent en s’enchainant parfaitement bien entre eux. Spiritual State est un véritable exemple à suivre.

Une cohérence totale dans l'album

La force majeure de Spiritual State est là, une cohérence invraisemblable et pourtant possible entre deux styles qui s’oppose farouchement en temps normal. Cet album avait un pari assez fou mélanger hip/hop et jazz. Pari réussi avec mention excellent tant le rendu donné ici est subjuguant. Tout du long de cette heure de plaisir musical on va enchainer les morceaux jazz, suivi de morceaux hip/hop, tout en restant dans une ambiance d’album étonnante. Avec Spiritual State, il y a toujours cette impression de renouveau musical, tout en restant dans des styles très proches des titres écoutés juste avant. Le principe est dur à comprendre au début, mais quand on écoute l’album, on s’en rend compte très vite, malgré les changements de style on reste accroché. A force d’écoute, on a même l’impression que les titres s’enchainent de manière naturelle, l’un appel l’autre et ainsi de suite jusqu’à la conclusion de l’album. Quand un morceau se termine, le suivant arrive immédiatement et complète le précédent d’un instrument ou d’une petite chose qui pouvait lui manquer. Cette impression se développe au fur et à mesure, donnant l’impression de se dire à chaque morceau : "Tiens voilà l’apogée de l’album, ce morceau est exceptionnel !" Et puis le morceau suivant : "Mais cette plage est sensationnelle, il a réussi à rajouter cela encore." Oui, Spiritual State est ce genre d’album prenant qui ne vous laissera pas indifférent au bout d’une heure d’écoute. Précisons aussi que ce troisième opus de Nujabes est classé dans la catégorie hip/hop, mais en réalité il connait tout du long des pistes, un flirt avec le style très japonais des films d’animations, avec des musiques assez lentes réalisés au piano et la percussion. Que rajouter de plus sur ce merveilleux album posthume, Spiritual State, rendant pleinement hommage à un artiste parti beaucoup trop tôt.

Conclusion

On ne s’en lasse pas est surement le groupe de mot qui convient le plus à cet album. Nujabes peut partir tranquille vers d’autres horizons, tant ce troisième album est une claque musicale montrant une parfaite maitrise du rythme, du mélange des genres musicaux possibles aujourd’hui. Il est très difficile de trouver un défaut à ce disque truffé de découvertes et de moments très appréciables. Spiritual State est une véritable surprise, un coup de cœur qu’il est impératif d’écouter pour tous les fans de musique. N’étant pas spécialement adepte de hip/hop, je me suis laissé tenter par cette écoute, et il est impossible de regretter. Spiritual State est un album de grande classe livré par Nujabes. Chapeau bas l’artiste et bon vent !

9/10

S.Lozac'h

Écrire commentaire

Commentaires : 0