Alors commençons par la question la plus classique qui soit : pouvez-vous vous présenter ?

Je me nomme John Elliott. Bien que The Little Unsaid a eu plusieurs membres au cours des années, désormais c’est juste moi en solo avec guitare, voix, loops et électro.

D’où vient cette passion pour la musique ?

La musique est la plus belle chose jamais créée par l’homme. Elle m’a suivie partout, tout du moins aussi loin que je m’en souvienne … Je me rappelle avoir environ 2 ans et danser dans le salon avec les vieux disques des Beatles de mon père. J’ai commencé à faire des mix tapes et on m’a offert un lecteur cassette portable quand j’avais 5 ou 6 ans. J’ai fait des compilations vraiment étranges à partir des collections de musique de mon père, mixant la pop des années 90 ringarde avec le rock-folk des années 60 et même le heavy metal. Ensuite, j’ai pris des leçons de piano vers 7 ans et j’étais surexcité à l’idée de savoir que je pouvais me servir de cet incroyable instrument.

Depuis quand The Little Unsaid existe-t-il ?

J’ai commencé à jouer sérieusement sous ce nom il y a 2 ans environ. Avant, j’étais dans plusieurs groupes et je jouais sous des noms divers comme ‘Wiglaf’, ‘Me and John’ et ‘The great Orange Dungaree Parade’.

Pourquoi ce nom de groupe ?

Il provient en partie d’une idée qu’un ami a eue à propos d’un poème pour enfants qu’on chantait. Cela ressemblait à ‘there were ten in the bed and the little one said roll over’ Je viens d’un coin d’Angleterre nommé Yorkshire, et là-bas l’accent des habitants est particulier. Ils disent souvent  ‘un’ à la place de ‘one’. Donc, The Little Unsaid = the little one said. J’ai aussi apprécié l’idée que l’art puise ses origines dans les humains essayant d’exprimer quelque chose qui n’a jamais été exprimé, le dire de leur propre façon Il n’y a pas beaucoup de choses qui n’aient pas été dites, mais je me tente de me duper en pensant que j’écris des petites choses qui n’ont pas été dites  (ndlr : ‘unsaid’ peut se traduire par ‘non-dit’).

Enfin, je suis plutôt petit .. Donc ‘little’ me semble approprié !

Quel genre de musique jouez-vous ?

On appelle cela ‘alternative folk electronica’ mais quelquefois il y a de l’acoustique, d’autres fois de l’électrique, ou bien encore parfois beaucoup de rythmes et d’effets sonores … J’aime l’idée d’être associé à la folk parce que l’écriture est la chose la plus importante pour moi pour avoir une chanson bien faite qui peut être jouée de mille façons différentes et toujours réussir à faire comprendre son message ou créer des sentiments étranges dans le ventre de tout le monde.

De quels groupes êtes-vous particulièrement fan ?

En ce moment j’écoute beaucoup de Nick Cave. Sa poésie et ses paroles sont magiques et j’aime l’aspect tordu de certaines de ses chansons. Je suis aussi tombé récemment sur un mec nommé Max Cooper qui fait ce que vous appelez sûrement de la ‘dance intelligente’. J’ai entendu ses chansons dans une grange de ferme à 5 heures du matin pendant un festival et je n’ai pas pu m’empêcher de danser partout comme un grand malade ! J’écoute aussi du Neil Young, Radiohead, Jeff Buckley, Joni Mitchell, Bob Dylan, Massive Attack, Four Tet, John Martyn … La liste est longue.

On peut voir sur votre page Myspace une photo de profil inhabituelle, qui nous rappelle The Eraser de Thom Yorke … Y a-t-il un lien quelconque entre votre photo et la pochette de l’album ?

Ce n’était pas un hommage intentionnel ou quoi que ce soit, mais j’adore cet album et l’ami qui a fait ma photo de profil est un grand fan de Stanley Donwood qui fait toutes les illustrations pour Radiohead et Thom Yorke. D’ailleurs détail amusant je lui suis rentré dedans par accident récemment pendant un festival et on a fini en train de boire du cidre tout en écrivant dans un style victorien. C’était bizarre.

Dans quels pays jouez-vous ?

Pour le moment juste au Royaume-Uni, mais j’espère aller plus loin dans les années à venir si je peux trouver les moyens et le temps.

Prévoyez-vous de sortir un nouvel album bientôt ?

Ca fait presque deux ans que le dernier album est sorti et je suis impatient d’en faire un nouveau. J’ai assez de matériel et d’idées pour au moins deux albums je pense, et je vais avec un peu de chance commencer à l’enregistrer après l’été.

Vos chansons ont-elles des thèmes personnels ou particuliers ?

Certaines sont personnelles, d’autres à propos d’autres personnes (qui ne le savent pas, encore heureux), d’autres encore à propos de personnages qui vivent dans ma tête. Pas d’une façon ‘mentalement instable’ !

Je pense.

Pour finir, avez-vous d’autres centres d’intérêts que la musique ?

Je suis plutôt intéressé par la réalisation en ce moment. Je viens d’écrire un scénario dont on est en train de faire un court-métrage et je fais aussi de la musique pour quelques petits films indépendants. Je m’entraîne aussi pour un marathon en ce moment. Dieu sait pourquoi. Le vin rouge a quelque chose à voir avec cette décision, j’en ai bien peur ! 

John de The Little Unsaid
John de The Little Unsaid

Into The Faceless Night - The Little Unsaid

Remerciement des critiques musicales

Je remercie très chaleureusement John, pour sa gentillesse et le temps qu'il a donné pour le site des critiques musicales avec cette interview.
Remerciement aussi à Stélian Pondaven pour la traduction du texte et le temps passé dessus.

 

Vous pouvez retrouver The Little Unsaid sur Facebook à cette adresse : https://www.facebook.com/thelittleunsaid

Mais aussi la page My Space avec des morceaux en libres écoutes : http://www.myspace.com/thelittleunsaid

So … Let’s start with a classic question : could you introduce yourselves ?

My name's John Elliott. Whilst The Little Unsaid has had various band lineups over the past year, for now it is just me playing solo with guitar, voice, loops and electronics.

Whence comes this passion for music ?

Music is the best thing that humans have come up with. It has followed me everywhere for as long as I can remember - I remember being about two years old and dancing around the living room to my dad's old Beatles records. I started making mix tapes and got given a little portable cassette player when I was about five or six. I'd record really strange compilations from my dad's record collection, mixing cheesy 90s pop with 60s folk-rock and heavy metal. Then I started having piano lessons when I was about seven and was just overjoyed at the fact that I could try and join in with all this incredible music-making that was going on in the world.  

Since when does The Little Unsaid exist ?

I started performing seriously under that name about two years ago. Before that I was in various bands and playing under other names such as 'Wiglaf,' 'Me and John,' and 'The Great Orange Dungaree Parade.'

Why did you choose The Little Unsaid as your band’s name ?

It partly comes from an idea a friend had about a children's rhyme we used to sing that goes 'there were ten in the bed and the little one said roll over...'.  I come from a part of England called Yorkshire, and in the Yorkshire accent people often say 'un' in place of 'one.' So, The Little Unsaid - the little one said. Also I like the idea that all art comes out of people trying to say something that they feel hasn't been expressed yet, or at least to try and express it in their own unique way. There isn't a lot that hasn't been said, but I keep myself going by deluding myself into thinking I'm writing about the little things that are still unsaid. I'm also pretty small, so 'little' seemed appropriate!

What kind, style of music do you play ?

It's been called 'alternative folk electronica' but sometimes it's acoustic, sometimes electric, sometimes with beats and lots of soundscapes, sometimes stripped down and just voice and one instrument. I like the idea of it being related to folk music in some way because songwriting is the most important thing for me, to have a well-crafted song that can be played in lots of different ways and still get the message across or make strange feelings bubble up in people's bellies. 

What bands are you fan of ? Do these bands inspire you ?

At the moment I'm listening to a lot of Nick Cave. His poetry and lyrics are wonderful and I like the twisted subject matter of some of his stuff. I've also recently come across a guy called Max Cooper who makes what I think you call 'intelligent dance music.' I heard his stuff in a farmer's barn at 5am at a festival and couldn't help but dance around like a crazy fool. I'm also always listening to old favourites like Neil Young, Radiohead, Jeff Buckley, Joni Mitchell, Bob Dylan, Massive Attack, Four Tet, John Martyn, the list is long.

We can see on your Myspace page a very unusual profile picture, which reminds us of Thom Yorke’s The Eraser … Is there a link between your picture and this album’s cover art ?

That wasn't an intentional homage or anything, but I love that album and my friend who designed that picture is a big fan of Stanley Donwood, who does all of Radiohead's and Thom Yorke's artwork. I bumped into him at a festival yesterday and ended up drinking cider with him and doing some Victorian-style letter printing. It was bizarre.

In which countries do you play ?

At the moment just the UK, but I'm hoping to go further afield in the next couple of years if I can get the funding and a tour schedule together.

Do you plan to release a new album soon ?

It's been nearly two years since the last album and I'm itching to do another one. I've got enough material for at least two albums I think, and will hopefully get in the studio after the summer to get started.

Have your songs particular or personal themes ?

Some are personal, some are about other people (without them knowing, hopefully), some are about characters that live in my head. Not in a mentally-unstable way. I think.

Do you have other interests than playing music ?

I'm quite involved in filmmaking at the moment, I've just written a screenplay that's being made into a short film this Autumn and am doing the music for some short independent films. I'm also training for a marathon at the moment. God knows why. Red wine had something to do with that decision, I'm afraid.

John
John

Into The Facelesse Night - The Little Unsaid

Critiques musicales Thanks

I thank John for his kindness and his patience for the website les critiques musicales with this interview

I thank Stélian Pondaven for the translate of this interview !

 

You can find The Little Unsaid on Facebook at this address : https://www.facebook.com/thelittleunsaid

And you can find The Little Unsaid on My Space at this address : http://www.myspace.com/thelittleunsaid

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    u=211831 (vendredi, 12 avril 2013 13:54)

    This article was in fact just what I had been in search of!